Historique

 

2016: Refonte du site internet et du logo CMT Rickenbach SA afin d’améliorer la visibilité de l’entreprise et de percer des nouveaux marchés.

2015: Développement des techniques de photo-électroformage pour applications décoratives et techniques sur substrat conducteur et non conducteur.

2014: CMT Rickenbach SA industrialise plusieurs techniques laser comme la structuration de surface laser, sablage laser, etc.

2013: Suite à la demande croissante de la clientèle, une commande numérique de micropliage semi-automatique est mise en place.

2012: Mise en place d’un logiciel dédié à la gestion de la chaîne de galvanoplastie pour permettre une répétabilité optimale des procédés.

2010: L'acquisition d'un laser de soudage permet de réaliser des pièces assemblées par micro-soudage laser.

2009: Afin de pouvoir produire des grandes séries, des machines CN pour le perlage et le diamantage viennent s’ajouter au parc de machines.

2008: L'installation d'une station de traitements des eaux en état de l'art (électrocoagulation) permet de réduire les eaux utilisées en production de 80 %.

2005: Une installation de régénération du Chlorure Ferrique permet de réduire la consommation à moins de 10'000 litres par an.

2004: Outre les technologies du gravage mécanique et le gravage chimique, depuis longtemps maîtrisées chez CMT Rickenbach SA, s'ajoute la technologie du gravage par laser.

1996: Pour la fabrication des stencils SMD, un laser de découpe devient indispensable. C'est le début de la maîtrise de la technologie du laser chez CMT Rickenbach SA. La même année, elle obtient la certification ISO 9001/2000.

1994: L'acquisition d'un photo-traceur laser devient incontournable, vu le nombre d'outillages photographiques et de films à réaliser par jour. Le marché du stencil SMD en est la cause majeure.

1987: Damian von Rickenbach reprend l'entreprise familiale qui compte alors une vingtaine de collaborateurs, actifs dans le décor de mouvements et pour l’usinage photo-chimique dans la production de masques d’évaporation pour le semi-conducteur ainsi que les « daisy-wheels », les fameuses « marguerites » pour machines à écrire.

1982: Fondation de l'entreprise par Sepp von Rickenbach avec pour but «l'étude, la réalisation et la commercialisation de procédés d'usinage chimique ainsi que le traitement galvanique, chimique et électrochimique».